2022-04-27
 

Bienvenue sur notre nouveau site web !

Abonnez-vous à notre infolettre !
Je m'abonne
 
La gestion des matières résiduelles est en constante évolution. Des enjeux complexes de nature environnementale, économique et sociale sont liés à celle-ci.

Si par le passé on parlait de déchets à éliminer par enfouissement ou par incinération, à présent on parle de matières qu’il faut réduire par une consommation responsable en réemployant, récupérant, recyclant et valorisant. Autrement dit, réduire l’enfouissement au maximum et n’éliminer que l’irréductible résidu ultime qui n’offre plus de potentiel de réemploi et de valorisation par les technologies actuelles.

Les 3RV, par ordre de priorité : réduire, réemployer, recycler, valoriser.

Action permettant de prévenir ou de réduire la génération de résidus lors de la conception, de la fabrication, de la distribution et de l’utilisation d’un produit. Le déchet qui pollue le moins est celui qu’on ne produit pas.

Le réemploi (ou réutilisation) est l’utilisation répétée d’un produit ou d’un emballage, sans modification de son apparence ou de ses propriétés. Sont considérés comme du réemploi la vente et le don d’articles usagés, même si ces articles ont été nettoyés ou réparés (ex.: revente ou don de vêtements, d’ordinateurs, de meubles, d’électroménagers ou de matériaux de construction).

Utilisation, dans un procédé manufacturier, d’une matière récupérée en remplacement d’une matière vierge. Le compostage et la biométhanisation sont aussi considérés comme des procédés de recyclage.

 

Terme générique qui englobe l’ensemble des techniques qui permettent le réemploi, la récupération ou le recyclage de matières résiduelles dans le but de les détourner de l’élimination.